EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.

CR visioconférence UL/IEN du Mercredi 27 mai 2020

Compte-tenu des circonstances, la réunion entre l'Inspecteur de l'Éducation Nationale (Mr Szelong) et l'UL de L'Haÿ-les-roses (Mme Parienty et Mme Francesconi) a eu lieu par visioconférence.

1. Situation actuelle

L'Éducation Nationale fournie à chaque enseignant : 1 flacon de gel hydro alcoolé, des lingettes, 2 masques par jour.

L'IEN vient de recevoir des thermomètres frontaux afin que la température soit prise immédiatement en cas de doute mais pas de manière systématique.

C'est aux parents de prendre la température de leurs enfants avant de les amener à l'école.

Certains enfants (prioritaires car enfants de professionnel médical, enseignant, policier... handicapé ou en total décrochage) ont repris le chemin de l'école Lundi 25 mai 2020. Ils ont ainsi rejoint les enfants prioritaires qui étaient restés à l'école.

Devant tenir compte des consignes sanitaires TRÈS strictes, seulement environ 10 à15% (selon les écoles) des enfants ont été considérés comme prioritaires. Certaines écoles ont accepté de montrer par visio ou photo l'état des locaux, d’autres ont accepté des visites physiques avant la rentrée du lundi matin. Selon les sites, les classes étant plus ou moins grandes, les groupes contiennent de 7 à maximum 12 élèves.

Toutes les écoles de la commune (sauf le Jardin Parisien A) accueillent les mêmes élèves pendant les 4 jours de la semaine. C'est le Maire qui décide d'une fermeture ou d'une ouverture d'école.

Le Jardin Parisien (3 groupes au JPA et 5 groupes au JPB) quant à lui, accueille le lundi et le mardi et d'autres enfant le jeudi et le vendredi pour le JPA et pour le JPB ce sont toujours les mêmes élèves. Mais au total, sur la semaine, seulement 10% des enfants du JP sont repris, groupe de 7 à 9 en primaire et  à 6 en maternelle.

Le Centre, actuellement des groupes de 8 élèves que l'on espère passer à 10 si le protocole sanitaire s'assouplit.

Les Blondeaux accueille 4 groupes de maternelles et 9 groupes d'élémentaires.

Lallier une montée en  charge est prévue mais peu d’éléments.

La vallée aux renards a eu au départ un gros problème en élémentaire avec un directeur qui ne pouvait pas reprendre et 1 seul enseignant en CP. L'IEN a pu trouver une solution avec du personnel.

Notre commune a la chance d'avoir beaucoup d'enseignants, 177 au total. Or le 16 mars, la priorité du choix a été donné aux enseignants ayant des enfants : soit rester à son domicile pour garder ses enfants soit retourner travailler et que ses enfants aillent à l'accueil des enfants prioritaires.

Sur les 177 : 70 ont choisi de retourner à l'école (présentiel), 96 de travailler de chez eux et 11 avec une ASA (Autorisation Spéciale d'Absence). Seulement 15 à 20 % des enseignants sur la ville ont déclaré avoir des problématiques de santé ou de famille.

Ainsi, 14 écoles sur les 15 de la commune ont pu ré ouvrir le 25 mai. Sachant que l’école du Centre et des Garennes n’ont jamais cessé de fonctionner car accueillant les enfants de soignants.

Ce qui représente 120 élèves en maternelle, 280 élèves en élémentaire et en tout 550 élèves pour une journée (certaines écoles proposant l’alternance de groupe).

L'IEN a visité certaines classes sur ces 2 premiers jours. Il a même vu un enseignant des Blondeaux faire à la fois classe aux enfants présents et aux absents par visioconférence.

Les parents semblent relativement contents.

2. A quoi s'attendre pour le mardi 2 juin : qui retournera à l'école ? Cours ou révisions ?

Tout dépendra des annonces de notre Premier Ministre le Jeudi 18 Mai à 16h. Même si l'Ile de France semble remplir les critères pour passer en "zone verte", avec la densité de notre population, il est possible que nous restions en "zone rouge".

Si le protocole s'allège un peu, nous pourrions espérer plus d'enfants à l'école mais de toutes façons avec un maximum de 12 par classe. De 10 à 15 % nous passerions à 20 % maxi avec plus d'enseignants, obligés de retourner travailler. Si le protocole reste inchangé, aucun changement.

Malgré la prolongation par le gouvernement de l'autorisation des parents à télétravailler pour garder leurs enfants à domicile, cela devient problématique pour de nombreux parents.

Les parents ont observé lundi, un gros décalage dans le programme entre ce que l'enfant faisait dans sa classe avant le 16 mars et maintenant.

En effet, même si le programme scolaire est le même pour un niveau donné, les enseignants sont libres de l'aborder comme il le souhaite. Exemple : Une classe de CM2 fera la première guerre mondiale en mars alors qu'une autre le ferait que maintenant. Cela  soulève des questions : mon enfant doit-il suivre QUE le programme de son enseignant et faire abstraction des infos données lors de son retour à l'école ? Est-ce que les élèves qui retournent à l'école auront fini le programme ? Normalement, chaque enseignant donne le travail à TOUS ses élèves. L'IEN avait demandé au début du confinement de ne procéder à aucun nouvel apprentissage COMPLEXE.

L'IEN nous a dit avoir été content de voir que les chiffres de l'Haÿ-les-roses, n'annoncent pas un décrochage aussi mauvais qu'on prévoyait au début du confinement, surtout en zone REP. En effet, 97% de nos enfants restent en relation avec l'école (physiquement + distanciel). Seulement 3% des élèves restent totalement introuvables !

Les enseignants ont fait preuve d’initiative et sont preneurs de conseils.

3. Visite de leur future école pour les maternelles de GS

Cela est impossible car le protocole sanitaire est très strict et interdit le brassage d'élèves.

Si ce protocole n'est pas correctement appliqué, cela entraîne immédiatement la fermeture de l'école.

A la question : Il serait peut-être envisageable une visite le soir par les parents ???

L’IEN répond pourquoi pas un groupe restreint de parents ou sur rdv individuel, cela est donc du ressort de chaque Directeur d'école.

La FCPE a donc demandé qu'au minimum, les enfants sachent dans quelle école, ils iront l'année prochaine. L’IEN dit que c’est une évidence et qu’il veillera à ce que cela soit fait sauf pour Lallier qui est menacée d’une fermeture (Mme NORIS) et qui pourrait basculer en jouant sur les effectifs d’une école à l’autre.

4. Comment envisager la rentrée de Septembre

Impossible de le dire aujourd'hui mais ce qui est certain, c'est que la rentrée de septembre 2020 ne sera pas comme les autres. Le virus ne va pas totalement disparaître d'ici là.

Or, l'IEN nous annonce que 15 à 20% des enseignants ne pourront pas revenir à l'école car il s'agit de personnes à risque ou ayant une personne à risque dans son entourage proche.

Idem pour les enfants, tous ceux à risque type asthme, diabète... ne reviendront probablement pas le jour de la rentrée.

Il faudra probablement s'orienter vers un enseignement plus distanciel voir penser à une hybridation des cours pour les enseignants et élèves hors école en mélangeant avec du présentiel. Il faut se servir de l’expertise du mois de juin, prendre ce qui a de bien ailleurs pour se l’approprier. L’hybridation (cours distanciel + présentiel) sera sûrement plus présent car nous n’avons pas besoin d’un enseignant pour les taches simples, le numérique peut compenser (tablettes).  Il faudra plus de formation pour les enseignants.

En conclusion :

Tout repose sur les annonces du 28 mai. Pour l'Inspecteur, les CP/CE1 et CM2 doivent absolument revenir à l'école avant juillet même que quelques jours. Surtout les CP et CM2

Cela représente pour notre commune environ 80 CP, 100 CE1/CE2 et 100 CM2 pour une journée. Ces niveaux restent prioritaires.

Le rôle des Directeurs d'école est primordial dans ces circonstances pour tout organiser entre le présentiel et le distanciel.

La FCPE tient à remercier l'IEN, les Directeurs d'école, les 166 enseignants et le personnel municipal sans qui TOUS nos enfants seront TOUS restés à la maison !

Corinne PARIENTY et Nathalie Francesconi

Pour l'UL FCPE de l'Haÿ-les-roses